chameau

chameau

chameau [ ʃamo ] n. m.
cameil 1080; lat. camelus, gr. kamêlos
1Cour. Grand mammifère ongulé (camélidés) à une ou deux bosses dorsales, à pelage laineux. On distingue le chameau à deux bosses ou chameau d'Asie et le chameau à une bosse ou chameau d'Arabie ( dromadaire, méhari) . La sobriété, l'endurance du chameau (cf. Le vaisseau du désert). Transport à dos de chameau. Caravane de chameaux. Le chameau blatère. — POIL DE CHAMEAU : tissu en poil de chameau. Manteau en poil de chameau. PROV. « il est plus aisé pour un chameau d'entrer par le trou d'une aiguille que pour un riche d'entrer dans le royaume de Dieu » ( ÉVANGILE St Matthieu).
2Zool. Chameau à deux bosses (opposé à dromadaire).
3(1828 insulte envers une femme) Fig. et fam. Personne méchante, désagréable ( cochon, vache). « Ah ! le chameau ! Qu'est-ce qui lui prend à cette enragée-là ! » (Zola). Pop. La chameau ! Adj. Ce qu'il (elle) est chameau !
4(1722) Mar. Combinaison de caissons à air aidant à soulever un navire pour lui faire franchir des hauts-fonds.

chameau nom masculin (latin camelus, du grec kamêlos) Mammifère ruminant sans cornes, au dos porteur d'une ou deux bosses, apte à vivre dans les régions désertiques chaudes ou froides, domestiqué. Pièce de gros calibre, usitée surtout dans l'artillerie de côte au XVe et au XVIe s. Nom usuel d'un papillon dont la chenille vit sur le bouleau. ● chameau (citations) nom masculin (latin camelus, du grec kamêlos) Bible Oui, je vous le répète, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume des Cieux. Évangile selon saint Matthieu, XIX, 24 Mahomet, en arabe Muḥammad La Mecque vers 570-Médine 632 Attache ta chamelle et confie-toi à Dieu. Tradition musulmane chameau (expressions) nom masculin (latin camelus, du grec kamêlos) Poil de chameau, tissu chaud et soyeux fabriqué avec la toison du chameau. ● chameau nom masculin et adjectif masculin Familier. Personne autoritaire, méchante, acariâtre, désagréable. ● chameau (synonymes) nom masculin et adjectif masculin Familier. Personne autoritaire, méchante, acariâtre, désagréable.
Synonymes :
- vache (familier)

chameau, eaux
n. m. (et adj.)
d1./d Mammifère ruminant (Fam. camélidés) à une ou deux bosses dorsales graisseuses qui constituent des réserves énergétiques. (Camelus bactrianus, le chameau à deux bosses, est asiatique. Camelus dromedarius: V. dromadaire.) Chameau qui blatère, qui pousse son cri, qui baraque, qui se couche sur le ventre en fléchissant les membres antérieurs.
d2./d Fig., Fam. Personne méchante, d'humeur désagréable.
|| adj. (inv. en genre) Ce qu'elle est chameau!

I.
⇒CHAMEAU1, CHAMELLE, subst.
A.— ZOOLOGIE
1. Mammifère ruminant de la famille des camélidés, possédant une ou deux bosses dorsales graisseuses, utilisé comme monture ou comme bête de somme dans les régions arides de l'Arabie ou de l'Asie centrale :
1. ... lionnes, nous avons rugi dans l'Aurès; et nous avons brouté, chamelles, le varech gris des chotts, ...
GIDE, Les Nourritures terrestres, 1897, p. 202.
2. Les chameaux, débâtés pour la nuit, s'escrimaient, à grandes enjambées, à brouter d'épineuses touffes de had.
BENOÎT, L'Atlantide, 1919, p. 70.
3. ... et les chameaux fuient droit vers l'horizon, où un geyser d'oiseaux noirs vient de s'élever dans le ciel inaltéré.
CAMUS, L'Exil et le royaume, 1957, p. 1590.
SYNT. À dos de chameau, caravane de chameaux, chameau de charge; le chameau blatère; faire baraquer un chameau (cf. baraquer2); lait de chamelle.
TEXT. Poil de chameau. Tissu fabriqué avec le poil de cet animal et, p. ext., étoffe de laine souple et douce. Étoffe, manteau, pardessus, robe de chambre en poil de chameau. Le baigneur s'arme d'un gant de poil de chameau qu'il vous promène sur tout le corps (ABOUT, La Grèce contemporaine, 1854, p. 411). Martin dans sa carapace de poil de chameau (M. BUTOR, Passage de Milan, 1954, p. 124).
Sac de chameau. Sacoche, généralement en cuir souple et richement décoré, destinée à recevoir des bagages, qui est fixée à la selle d'un chameau et pend sur ses flancs :
4. Cette tente de pacha somptueux était meublée de fauteuils et de divans, faits avec des sacs de chameaux, les uns coupés de losanges bariolés, les autres plantés de roses naïves.
ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 471.
Rem. On rencontre en ce sens sac de selle (cf. D. GERSI, La Dernière grande aventure des Touareg, Paris, R. Laffont, 1972).
Au fig. Ô stylographe à la plume de platine, (...) fier coursier de mes rêves, fidèle chameau de mes exploits littéraires (QUENEAU, Exercices de style, 1947, p. 91).
2. En partic.
a) Nom réservé au chameau d'Asie ou bactrien, à deux bosses, pour le distinguer du chameau d'Arabie, à une bosse, communément appelé dromadaire. Dans le dromadaire, le chameau, le lama, on retrouve les quatre estomacs des ruminans à cornes (CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 3, 1805, p. 397) :
5. Et puis le conférencier recommençait : « Ce qui différencie les deux animaux, c'est que le dromadaire n'a qu'une bosse, tandis que, chose étrange et utile à savoir, le chameau en a deux... »
PRÉVERT, Histoires, Paris, Gallimard, 1963, p. 154.
b) Vieilli, au sing. ou au plur. Chameau désigne le genre jusqu'à l'apparition de camélidé (cf. CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 2, 1805, p. 39).
Rem. 1. On rencontre les mots composés (rares) oiseau-chameau qui désigne l'autruche et chameau léopard synon. de girafe (cf. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 242, 218). 2. Chamelle ne s'emploie qu'en zoologie.
B.— Emplois spéc.
1. Loc. et proverbes, fam. Être sobre comme un chameau (p. allus. au fait que cet animal peut se passer de boire pendant plusieurs jours et exige peu de nourriture) :
6. Ici, un peuple heureux, gai de la gaîté du ciel, avec des bonheurs à bon marché. Sobre comme le chameau, dînant presque de son soleil, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1867, p. 331.
[P. allus. à l'Évangile]
a) Essayer de faire passer un chameau par le trou d'une aiguille (Saint Matthieu, XIX, 24 : Il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume des Cieux). Entreprendre une chose difficile, sinon impossible à réaliser :
7. Et une autre idée abstraite ou attitude d'esprit pourrait être représentée par quelques-uns des innombrables symboles de l'écriture, exemple : le trou d'aiguille à travers lequel le chameau est incapable de passer.
ARTAUD, Le Théâtre et son double, 1939, p. 48.
Rem. Cf. également aiguille ex. 7.
b) Rejeter le moucheron et avaler le chameau (saint Matthieu, XXIII, 24 : Guides aveugles, qui arrêtez au filtre le moucheron et engloutissez le chameau!). Éviter de commettre des fautes légères et s'en permettre de graves (BONALD, Législ. primitive, t. 1, 1802, p. 130).
2. Au fig.
a) Fam. Personne hargneuse. Ah! le chameau, quel chameau! Le chameau n'a pas l'air commode (BLOY, La Femme pauvre, 1897, p. 15). Son chameau de bonne (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 268).
Emploi adj., rare. Elle est chameau, ct'e vieille (AYMÉ, Brûlebois, 1926, p. 204).
b) Arg. Terme injurieux désignant une femme de mœurs légères. Tu viens de la retape, chameau! (ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 792).
Rem. On rencontre chez le même aut. l'expr. chameau du boulevard. Puer le musc comme le chameau du boulevard (ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 601).
Prononc. et Orth. :[], []. Ds Ac. 1694-1835 uniquement au masc.; ds Ac. 1878 et 1932 au masc. et au fém. Étymol. et Hist. A. Subst. masc. 1. a) ca 1100 cameil zool. (Roland, éd. Bédier, 847); 1121-35 chameil (Ph. DE THAON, Bestiaire, éd. Walberg, 1249 ds T.-L.); b) 4e quart XIVe s. camel « étoffe en poil de chameau » (J. FROISSART, Poésies, II, 346 ds GDF.); 2. 1828 « terme d'insulte envers une femme » (ds ESN.). II. Subst. fém. ca 1160 chameille < œilles > « femelle du chameau » (B. DE STE MAURE, Troie, éd. L. Constans, 26 945), seulement en a. fr.; aux XVIe et XVIIe s. : chameau ou chameau femelle (HUG., NICOT); chamelle est repris au XIXe s. 1829 (V. HUGO, Orient., 1 ds LITTRÉ). Du lat. class. camelus, sens 1, empr. au gr. « id. » lui même empr. au sémitique occ. (cf. hébr. ); v. CHANTRAINE; d'abord chameil, chamoil (v. T.-L. et GDF. Compl.) puis chamel par changement de suff. (- > -), v. FOUCHÉ, p. 232 et 449. Fréq. abs. littér. Chameau : 889. Chamelle : 26. Fréq. rel. littér. Chameau : XIXe s. : a) 1 240, b) 2 000; XXe s. : a) 1 243, b) 901. Chamelle : XIXe s. : a) 64, b) 63; XXe s. : a) 21, b) 8.
DÉR. Chamelier, subst. masc. Conducteur de caravane, chargé également du soin des chameaux qui la composent. Synon. conducteur de chameau. Caravane marchant au bruit des grelots des dromadaires et aux chants des chameliers (DU CAMP, Le Nil, 1854, p. 268). Au fig., péj. On rencontre chez COLETTE, Claudine en ménage, 1902, p. 115 l'expr. chamelier-servant (supra B 2) : la grotesque mère Barman, à qui Gréseuille sert, dit Maugis, de chamelier-servant. []. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 100 note que l'e muet intérieur se conserve devant le groupe [lj] dans les subst. suiv. : atelier, bachelier, batelier, bourrelier, chamelier, chancelier, chandelier, chapelier, coutelier, hôtelier, râtelier, sommelier, tonnelier, bachelière, chancelière, hôtelière, muselière. Ds Ac. 1762-1932. 1re attest. ca 1430 (ALAIN CHARTIER, Œuvres, 350, éd. 1617 ds R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 302); de l'a. fr. chamel (v. chameau), suff. -ier ou plus prob. adaptation du b. lat. camelarius « id. ». Fréq. abs. littér. : 80.
BBG. — GOTTSCH. Redens. 1930, pp. 42, 123. — LE BRETON GRANDMAISON. Comment parlent les relieurs. Vie Lang. 1961, pp. 433-437. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 259.
II.
⇒CHAMEAU2, subst. masc.
MAR. [P. réf. à l'aptitude des chameaux à recevoir de lourdes charges] Ensemble de deux caissons à air utilisé pour soulever un navire qui doit franchir des passages où il n'y a pas assez de fond :
Les vaisseaux de guerre n'atteignaient Amsterdam et n'en sortaient qu'à force d'argent, de temps et d'efforts; il fallait les traîner vides et désarmés sur des chameaux à l'ouverture du Zuiderzee.
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 262.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1722 (AUBIN, Dict. de marine ds KEMNA, p. 162). Trad. du néerl. kameel proprement « chameau », appellation donnée p. métaph. à un bâtiment inventé en 1691 par Meeuwes Bakker, servant à soulever les navires de faible tonnage de manière à leur faire franchir les hauts-fonds (VERDAM; VALKH., p. 88; v. aussi Encyclop. 1753, s.v. chameau). Bbg. C. (M.). Chameau chez Apollinaire. Fr. Mod. 1952, pp. 55-56. — KEMNA 1901, p. 162. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 204.

chameau [ʃamo] n. m.
ÉTYM. 1080, cameil; du lat. camelus, grec kamêlos.
———
I Cour. (au sens large).
1 Mammifère ongulé possédant une ou deux bosses dorsales, un pelage laineux. || On distingue le chameau à deux bosses, ou chameau d'Asie et le chameau à une bosse ou chameau d'Arabie ( Dromadaire (cit. 1), méhari). || La sobriété, l'endurance du chameau. || Le chameau est appelé le vaisseau du désert. || Transport à dos de chameau. || Le chameau, bête de somme des caravanes (cit. 2). || Du chameau. Camélien, 1. Camelin. || Cri du chameau ( Blatérer). || Le chameau baraque (s'agenouille).
1 Le premier qui vit un Chameau
S'enfuit à cet objet nouveau;
Le second approcha, le troisième osa faire
Un licou pour le Dromadaire.
La Fontaine, Fables, IV, 10.
1.1 Les chameaux destinés à être tués sont blancs comme la neige, et ne sont jamais ni chargés ni fatigués; leur viande est rouge et très grasse; les chamelles ont une grande abondance de lait; les Bédouins en boivent continuellement (…)
Lamartine, Voyage en Orient, Récit de Fatalla Sayeghir (1836), Œ., t. VI, p. 157.
2 Bien que connu pour ma nature obéissante, ponctuelle, et douce, comme Buffon dit du chameau (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 80.
tableau Noms de mammifères.
Poil de chameau : tissu en poil de chameau, et, par ext., tissu de laine épaisse. || Manteau, couverture en poil de chameau.
2.1 Le café s'appelait Chez Arys. Il y avait au comptoir un homme très élégant en poil de chameau et Borsalino, qui tenait en laisse un caniche royal gris, taillé comme un jardin de Le Nôtre (…)
R. Gary, Clair de femme, p. 13.
tableau Noms et types de tissus.
Loc. Vouloir faire passer un chameau par le trou d'une aiguille. Aiguille.
2 Zool. Chameau à deux bosses (opposé à dromadaire). || « Chameau, Dromadaire et Lama ne sont connus qu'à l'état domestique » (Zoologie, t. IV, p. 1125; Encyclopédie Pl.).
2.2 Les bêtes de somme se comptaient par milliers. C'étaient des chameaux de petite taille, mais bien faits, poil long, épaisse crinière leur retombant sur le cou, animaux dociles et plus faciles à atteler que le dromadaire.
J. Verne, Michel Strogoff, p. 265.
3 (1828; insulte envers une femme). Fig. et fam. Terme injurieux de mépris s'adressant à une personne méchante, désagréable, quel que soit son sexe (→ Garce, cochon, salaud…). || C'est un chameau, un vrai chameau, un sale chameau. || Quel chameau.Appellatif. || Chameau !, sale type ! || « Moi négro (cit.), (…) mais toi, chameau ! » (Proust).N. f. Pop. || Ah, la chameau !Adj. || Ce qu'il (elle) est chameau !
3 Ah ! le chameau ! répétait la grande Virginie. Qu'est-ce qui lui prend, à cette enragée-là !
Zola, l'Assommoir, I, p. 28.
———
II
1 (1722, du néerl. kameel « chameau »). Mar. Combinaison de caissons à air aidant à soulever un navire pour lui faire franchir des hauts fonds.
2 Argot. Table d'examen gynécologique (A. Sarrazin, la Cavale, in Cellard et Rey).
DÉR. Chamelier, chamelle, chamelon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chameau — may refer to: Jean Lou Chameau, civil engineer and president of the California Institute of Technology French ship Chameau, a sailing ship that sank in 1725 Chameau Island, near Antarctica This disambiguation page lists articles associated with… …   Wikipedia

  • chameau — CHAMEAU. s. m. Animal haut de jambes qui a le col fort long, la teste fort petite; & qui sert ordinairement de bestes de voiture en Levant, qui a une bosse & quelque fois deux sur le dos. Chameau d Arabie. chameau de Perse. Dans le Levant les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • chameau — CHAMEAU: A deux bosses et le dromadaire une seule. Ou bien le chameau a une bosse et le dromadaire deux (on s y embrouille) …   Dictionnaire des idées reçues

  • chameau — CHAMEAU. s. m. Animal haut de jambes, qui a le cou fort long, la tête petite, les oreilles courtes, et une espèce de bosse sur le dos. Chameau d Arabie. Dans le Levant on se sert beaucoup de chameaux …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Chameau — Le nom est surtout porté dans la Haute Vienne (variantes : Chamaud, Chameaud, Chameaux) et en Haute Savoie. Il devrait s agir d un toponyme, diminutif de ca(l)m, cham (terre inculte et pierreuse, parfois aussi pâturage de montagne). A noter… …   Noms de famille

  • Chameau — Camelus « Chameau » redirige ici. Pour le papillon, voir Chameau (papillon) …   Wikipédia en Français

  • chameau — (cha mô) s. m. 1°   Quadrupède ruminant haut de jambes, qui a le cou fort long, et une ou deux bosses sur le dos. Le chameau bactrien, qui a deux bosses et est dit vulgairement chameau ; il est répandu dans toute la Bactriane ainsi qu en Tartarie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHAMEAU — s. m. Quadrupède ruminant haut de jambes, qui a le cou fort long, la tête petite, les oreilles courtes, et deux bosses sur le dos. Chameau mâle. Chameau femelle. Chameau d Arabie. Dans le Levant, on se sert beaucoup de chameaux. CHAMEAU, en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHAMEAU — n. m. Quadrupède ruminant haut de jambes, ayant une ou deux bosses sur le dos. Chameau mâle. Chameau femelle. Le chameau est originaire de l’Asie centrale et sert de bête de somme. Chameau d’Arabie ou Dromadaire. Voyez DROMADAIRE. En termes de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chameau — un Chameau, m. acut. Camelus, Dromada. Ce mot semble venir du mot Hebrieu GAMAL, c est à dire chameau: ainsi auroit on mué le g en c ou ch, pour au lieu de gameau, dire cameau, ou plus doucement chameau. Les chameaux femelles ont du laict jusques …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”